25 mai 2018

Ariane 6 à la conquête de l’espace

Au sein du leader mondial de la cryogénie spatiale Air Liquide, Jesse participe au développement du futur lanceur européen de la fusée Ariane 6. Un projet colossal qui vise à remplacer la fusée Ariane 5 et doter l’Europe d’un nouveau lanceur, plus compétitif, d’ici 2020.

« Présente sur le projet depuis le mois de février, je travaille en tant qu’Ingénieur Méthodes sur la fabrication des réservoirs d’oxygène et d’hydrogène liquides pour le nouveau lanceur satellite de la fusée Ariane 6.
Je mets notamment en place les procédés de fabrication pour les lignes cryogéniques des réservoirs : le soudage, le timbrage, l’étanchéité et l’isolation injectée des lignes. La propulsion cryogénique présente des avantages en termes de fiabilité, sécurité et maturité technologique et assure une plus grande précision de mise en orbite des satellites. En parallèle, je travaille sur l’emplacement de tous ces procédés dans le nouveau bâtiment qui accueillera le lanceur afin d’assurer une fluidité des processus. Notre objectif : démontrer que ce nouveau lanceur sera capable d’assurer une cadence de 12 vols par an.

La soudure est la première étape de fabrication des lignes cryogéniques. Une fois que j’aurais réceptionné la soudeuse, je mettrai en place des paramètres de soudure et qualifierai la machine. La seconde étape consiste à tester les lignes par le timbrage. Pour cette étape, j’ai formalisé notre besoin dans un cahier des charges et je vais suivre le chantier de la mise en place d’un bunker de test. J’enchaînerai ensuite sur le test d’étanchéité durant lequel je vais qualifier le détecteur de fuite d’hélium selon la taille des fuites acceptables. L’avant dernière étape de la fabrication des lignes est l’isolation. Pour cela, j’ai écrit des spécifications d’approvisionnement pour une machine d’injection à partir du calcul du débit nécessaire pour remplir les moules en moins de 22 secondes, durée au-delà de laquelle la matière d’isolation se solidifie.

Je travaille avec une équipe dynamique sur un sujet difficile. Respecter les délais pour assurer la réussite du projet est donc un vrai challenge très motivant au quotidien ! »  

Jesse B., Ingénieur Méthodes